Travaille et tais toi

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

charlie hebdo :Le nucléaire low cost en procès aux prud’hommes

A-t-on le droit d’alerter sur les conditions de travail des forçats du nucléaire quand on y travaille soi-même ? Oui, revendique Gilles Reynaud, technicien du nucléaire et président de l’association Ma zone contrôlée. Non, estime Orano, qui a mis à pied ce salarié. Le procès qui se tient mercredi 17 mars est aussi l’occasion de mettre en débat les risques de la sous-traitance dans le nucléaire. La suite ICI.

Bastamag : Auditionné par l’Assemblée nationale sur la sûreté des installations nucléaires, le travailleur sous-traitant Gilles Reynaud a été sanctionné par son employeur. Nous relayons l’appel à rassemblement devant le conseil des prud’hommes de Nanterre ce 17 mars. La suite ICI.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article