Comme le port de Marseille

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Le journal de l'énergie :

Alors qu’EDF vantait devant les médias les mérites de la Force d’action rapide du nucléaire (FARN) à Paluel, un banc de sardines est venu narguer l’exploitant de la centrale nucléaire normande en s’amassant dans les prises d’eau des réacteurs, affectant leur capacité de refroidissement. Un incident que EDF a soigneusement dissimulé aux journalistes présents. La suite ICI.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article