Réacteurs nucléaires : des certificats falsifiés, 12 ans de prison ferme

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

BUSAN, 06 déc. (Yonhap) -- Un conseiller de JS Cable qui a falsifié des certificats de test de câbles qui ont été posés sur six réacteurs nucléaires, notamment Shin Kori 1 et 2, a été condamné par un tribunal à 12 ans de prison ferme, une condamnation lourde reflétant la gravité de ses actes contraires à la sûreté nucléaire.

Des employés de sociétés impliqués dans ces falsifications ont eu également des peines lourdes. Le tribunal régional de Busan-Est a infligé une peine de 12 ans ferme à l’employé de JS Cable, connu sous son nom de famille Eom. «Il était inévitable qu’il assume le plus lourdement possible ses responsabilités», a expliqué le tribunal.

Eom a été impliqué dans un détournement de fonds qui s’élève à 18,2 milliards de wons, soit environ 12,58 milliards d’euros, en falsifiant les certificats de test de câbles de contrôle et d’électricité et des équipements de mesure pour Shin Kori 1 et 2 et Shin Wolsong 1 et 2 en 2008 et aussi pour Shin Kori 3 et 4 en 2010.

«Les dégâts causés par la fourniture de pièces non conformes, notamment l’arrêt des réacteurs, s’élèvent à une valeur de 9.950 milliards de wons (68 milliards d’euros) et la plupart des citoyens ont souffert d’un manque en électricité cet été», a condamné le tribunal contre Eom.

jhoh@yna.co.kr

 

C'est en Corée du sud...

Cela et -il rassurant ?

 

Publié dans Informations

Commenter cet article