Mines d'uranium ou mines de sel

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

On peut  se demander pourquoi des compagnies australiennes se rendent en Afrique alors que leur continent contient encore de grandes réserves d’uranium. C’est le directeur de l’entreprise minière australienne Paladin qui y répond, en affirmant: «Les Australiens et les Canadiens sont devenus trop conscients des problèmes liés à l’exploitation de l’uranium, il faut aller maintenant en Afrique.» Ça a au moins le mérite d’être clair.

Publié dans Minerai

Commenter cet article