La production électrique en Allemagne après la fermeture de 8 centrales nucléaires

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

D'après MEDIAPART : « Malgré la fermeture de huit centrales nucléaires en avril, à la suite de l'accident de Fukushima, l'Allemagne reste exportatrice net d'électricité. La nouvelle vient d'être confirmée par le bureau fédéral de la statistique : au premier semestre 2011, l'Allemagne bénéficie d'un solde exportateur net de 4 térawatt-heure (TWh), soit 4 000 gigawatt-heure. »

Toute l'Europe de l'énergie attendait ce chiffre afin d'évaluer les premiers effets de la décision allemande de sortir de l'atome : le pays aurait-il besoin d'importer massivement pour répondre à sa demande de courant, au risque de gravement dégrader sa balance commerciale? Pour l'instant, clairement, c'est non. En mars, le patron d'EON, le n°1 allemand de l'énergie, Johannes Teyssen, avait déclaré qu'avec la fermeture de ses sept centrales les plus vieilles, le risque de « black out » (coupure géante d'électricité) avait « nettement augmenté».

Le député Vert allemand Hans Josef Fell, l'un des pères de la loi sur les énergies renouvelables de 2000, n'a pas attendu pour réagir dans un communiqué : « Le scénario cauchemar ne s'est pas réalisé. » Le solde d'exportation allemand s'est réduit d'environ 6TWh par rapport à son niveau de l'année dernière à la même époque, soit l'équivalent d'environ une tranche nucléaire et demie. Ce qui est donc notablement moins que la quantité de production arrêtée en avril.

C'est sans doute côté français que cet excédent commercial allemand surprendra le plus. Car depuis avril, pour la première fois depuis 2004, l'Hexagone est devenu exportateur d'électricité en Allemagne. Un renversement historique qui pourrait laisser croire que Berlin dépend désormais de la France pour satisfaire ses besoins en électricité. D'avril à août, le cumul du solde exportateur de la France vers l'Allemagne atteint 4,1 TWh, selon les statistiques du Réseau de transport d'électricité (RTE). A titre de comparaison, en juillet 2010 le solde importateur allemand en France atteignait un peu plus de 4 TWh.

L'universitaire Lutz Mez, co-fondateur du centre de recherches pour la politique environnementale de la Freie Universität de Berlin, relativise néanmoins l'ampleur de ce nouveau déficit allemand vis-à-vis de la France : « Il est dans l'ordre de grandeur des exportations allemandes vers d'autres pays. » L'Allemagne consomme environ 620 TWh par an.

Statistiques du BDEW, la fédération allemandes des industries de l'énergie.

Entre les premiers semestres 2010 et 2011, les exportations françaises vers l'Allemagne ont grimpé de 50%, tandis que les importations ont chuté de quasiment 80%. « L'argument de l'importation du nucléaire étranger n'est donc pas totalement faux, à condition de voir la contrepartie en exportations », analyse Andreas Ruedinger, chercheur à l'Iddri. Selon les statistiques de BDEW, la fédération des industries énergétiques, le solde exportateur allemand vis-à-vis de la Suisse atteint 6 TWh, pour l'Autriche 4,6 TWh, les Pays-Bas 4 TWH, la Pologne et le Luxembourg 3,5 TWh.

Ce sont maintenant les chiffres du second semestre 2011 qui sont attendus avec impatience. Car c'est traditionnellement en hiver que la demande française en électricité est très forte. Surtout, elle augmente beaucoup plus dans l'Hexagone qu'en Allemagne, à cause de la prépondérance dans nos bâtiments du chauffage électrique. La France devrait donc logiquement importer massivement du courant. De quoi de nouveau dérégler sa balance énergétique.

Publié dans Informations

Commenter cet article

Sortir du Nucléaire 41 25/06/2012 12:30

8,2 Milliarden kWh Stromexportüberschuss

Article paru le 20 juin 2012 sur Sonnenseite.com (titre original : 8,2 Milliarden kWh Stromexportüberschuss )
http://www.sonnenseite.com/Aktuelle+News,8-2+Milliarden+kWh+Stromexportueberschuss,6,a22527.html

:: Allemagne : 8,2 milliards de kWh d'excédent à l'exportation
La quantité excédentaire de courant correspond à la production de quatre grandes centrales nucléaires.

Au premier trimestre 2012, l'Allemagne a de nouveau exporté beaucoup plus de courant qu'elle n'en a importé. La société Energiebilanzen [AGEB] vient d'actualiser ses données sur l'économie
allemande ; ces chiffres montrent que l'économie allemande de l'électricité se développe particulièrement bien. Bien que huit réacteurs nucléaires aient été définitivement fermés en 2011 et qu'il
n'y en ait plus actuellement "que" neuf en service, la balance commerciale du commerce d'électricité allemand connaît de nouveau un important excédent au premier trimestre 2012. Cette performance
est atteinte au trimestre même où, du fait des conditions hivernales, la consommation d'électricité est la plus haute en Allemagne. En ce premier trimestre, d'un point de vue comptable, quatre des
neufs réacteurs restants n'ont produit que pour l'exportation.

Ces chiffres démentent tous ceux qui ne font qu'attiser les peurs d'un effondrement de l'alimentation électrique. Ils montrent qu'avec les constructions d'installations solaires et éoliennes qui
sont en cours, l'Allemagne est en bonne voie. Si nous prenons enfin au sérieux les économies d'énergie et l'efficacité énergétique, et que pour cela nous empêchons le [Ministre de l'économie]
Rössler de nous freiner, si nous démarrons la gestion de charge (c'est-à-dire la redirection de consommateurs flexibles vers une offre bon marché), le développement des réseaux et la construction
de capacités de stockage, alors nous pourrons fermer rapidement toutes les centrales nucléaires et en même temps réduire de plus en plus l'utilisation des centrales au charbon, qui sont nuisibles
pour le climat.

Comme le courant d'origine renouvelables permet de réduire les importations d'énergie et mène directement à la création de richesse dans notre pays, il permet de créer des emplois et revenus. Même
l'utilisation de "modules chinois" génère jusqu'à 90 % de valeur ajoutée en Allemagne. De plus, le courant d'origine éolienne ou solaire ne nécessite aucun carburant et devient chaque année moins
cher. Bientôt, l'Allemagne sera le pays industrialisé doté du système de production électrique le plus moderne et le moins cher.

Laurent 16/01/2012 12:14

Pour compléter cette étude avec des données plus récentes, lire :

- http://energeia.voila.net/electri/france_allemagne.htm ... sur les importations et exportations d'électricité entre la France et l'Allemagne

- http://energeia.voila.net/renouv/electri_renouv_fr_de.htm ... sur l'électricité renouvelable en France, en Allemagne et en Europe

Sortir du Nucléaire 41 17/11/2011 17:26


Un article sur ce sujet dans Alternatives Economiques de novembre


chaudart 07/11/2011 10:17


les allemands vont construire combien de centrales au charbon ou au gaz pour compenser le nucléaire?
Combien d'emission de CO2 en perspective?