La loi de programmation militaire, un honnête compromis entre les besoins de défense et nos moyens actuels

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Un tribune dans la Tribune qui vaut son pesant de cacahuettes ; c'est ICI.

 

Extrait :

...

Le débat sur les crédits de la défense donne lieu chaque année à des échanges vifs entre les écologistes et les autres à propos de la dissuasion nucléaire. Il n'y a là rien de choquant. Le courant pacifiste est ancien dans notre pays, il existait bien avant la dissuasion. Cette école de pensée est fondée sur une vision profondément humaniste parfaitement respectable. Mais examinons les faits : sur les cent dernières années, plus de 2,8 millions de Français[1] sont morts du fait d'un conflit auquel la France était partie ; sur ce nombre, moins de 500 sont morts depuis 1964, soit moitié moins qu'en un seul jour de la guerre de 1914-1918. Depuis que notre pays dispose de l'arme nucléaire, il n'a plus connu de grande guerre ou de pertes massives.

...

 

C'est signé  Patricia Adam, présidente de la commission de la Défense de l'Assemblée nationale

 

Publié dans Nucléaire militaire

Commenter cet article