Bilan sanitaire des catastrophes de Tchernobyl et Fukushima

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Bonjour

En ce jour pluvieux, un peu de lecture...


Yves LENOIR invité par SDN 41, animera le débat après la projection du film "la terre outragée" (fiction sur les lieux et à propos de Tchernobyl), à Blois,  aux Lobis, le vendredi 4 mai.

Il  vient de nous envoyer le message et les liens suivants, à propos de l'actualisation du  bilan sanitaire des désastres nucléaires ou atomiques de longue durée.


A bientôt peut être pour ceux que nous retrouverons à Blois pour défiler mardi.

Cordialement

Marie Claire et Didier



De : Yves LENOIR
Date : 29 avril 2012 08:53
Objet : Un jalon historique essentiel : la session du Tribunal Permanent des Peuples sur Tchernobyl.
À : Mme Mr NARBEBURU Marie-Claire et Didier


Chers Amis,

Le 12 mai prochain une entreprise complexe va aboutir : le
Forum organisé par le Collectif IndependentWHO (Pour l'indépendance de 'OMS) se tiendra à Genève. Il va être une occasion importante pour actualiser le bilan sanitaire des désastres de longue durée que les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima ont provoqués et pour éclairer les enjeux futurs.

Il intervient un an après l'accident de Fukushima, 6 ans après la publication des synthèses indépendantes du vingtième anniversaire de Tchernobyl (comme celle de Yablokov & Nesterenko's), et 16 ans après la session du Tribunal Permanent des Peuples sur
"Tchernobyl, conséquences sur l'environnement, la santé, et les droits de la personne". Cette session se tint du 12 au 15 Avril 1996 à Vienne, la ville où l'AIEA a son siège.

Cette initiative est restée unique. La richesse des exposés et des échanges trouve peu d'équivalents. Son contenu scientifique est plus que jamais d'actualité, mais il ne faudrait surtout pas y limiter la portée du document. A tous égards il offre en effet une grille de lecture des crises, telles que dans leur déroulement actuel, de Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima, mais aussi de la sourde tragédie due à l'empoisonnement de la biosphère par les retombées des essais atomiques atmosphériques et par les rejets chroniques de l'industrie atomique.


Ce document n'était disponible en français sur internet que sous la forme d'unr mauvaise version scannée à laquelle il manquait des pages. Le webmaster d'ETB en a assuré la numérisation et la complétion. Les images ont été reproduites à partir d'un exemplaire original.

Le diffuseur d'origine, ECODIF, 107 Avenue Parmentier à Paris, a complètement disparu des écrans radars.

Dans le cadre de sa mission d'information sur les séquelles de Tchernobyl et des efforts accomplis pour les limiter, Enfants de Tchernobyl Belarus met donc le document sous une forme restaurée à la disposition de tous :

En bibliographie : http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=bibliographie&#tribunal_permanent_des_peuples

En base documentaire : http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=base_documentaire:articles-1996:etb-97

Bonne lecture !

Yves Lenoir

PS : un indice de la puissance de la secte atomique : cette session est absente de la recension des activités du TPP, telles que Wikipedia les rapportent : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tribunal_permanent_des_peuples

"Si les gens ne savaient pas, leur organisme s'adapterait..."
Dimitri Konstantinovitch Popov, adjoint du Pellerin soviétique,
à Novozhybkov, oblast de Briansk, le 18 avril 1989.
radioactivité ambiante : 0,3 à 0,7 mRem/h
“Continuer à s'intéresser à Tchernobyl, est-ce regarder dans le rétroviseur ? Non, c'est considérer l'avenir de Fukushima.”

Commenter cet article