Tritium suite ...

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Les Échos : Comment 16 grammes de tritium dans un million de litres d'eau paralysent Fukushima

Un commentaire :

Le journaliste se mélange un peu les pinceaux : comme un gramme de tritium a une activité 3,576E+14 = 357,6 TBq/gr :
- 860 TBq (8,6E14) correspondent  à 2,4 grammes de Tritium

- 16 grammes de H3 correspondent à 5,72E+15 soit 5,72 PBq

Effectivement 16 g représentent un chiffre modeste qui incite à croire qu'il n'y a pas vraiment de souci.

Pourtant il aurait été bon de mentionner l'activité par litre qui est de 5,72 milliards de becquerels.(*)

Note 1 : Paolo S. de l'AIPRI remarque que la zone interdite de Fukushima peut parfaitement servir de lieu de stockage des déchets en sécurité (Voir Tchernobyl), sans avoir à polluer la mer. Mais d'un coté Tepco ne veut ni acheter les terrains environnants à leurs légitimes propriétaires, ni avoir sur le dos une maintenance multi-séculaire des déchets liquides. De l'autre côté, l'état japonais qui fait miroiter l'impossible assainissement à moyen terme des terres interdites, n'a pas le courage de les réquisionner. (En tous cas avant les jeux. Après la donne pourrait qui sait changer).

Note 2 : les eaux filtrées contaminent des quantités industrielles de filtres excessivement radioactifs qu'il faudra à leur tour stocker.

Note 3 : parler de 62 radioéléments retirés sur 63 ne paraît pas sérieux dans la mesure ou les eaux contaminées contiennent  plusieurs centaines de radoéléments différents.
 (*) 1 million de litres contenant 5,72 PBq, 1 litre contiendra 5,72E+15  / 1E+6 = 5,72E9 ou 5 720 000 000 Bq

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article