Centrale nucléaire de Chinon : une manifestation contre «l’accaparement des terres»

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Le Parisien :

Ce samedi 30 novembre, Sortir du nucléaire et la Confédération paysanne entendaient dénoncer le rachat de terres agricoles par EDF qui pourraient devenir zones d’activités. La suite ICI.

Notre communiqué :

Le groupe local Sortir du Nucléaire Touraine, soutenu par l'ensemble du collectif régional Sortir du nucléaire Loire et Vienne, a décidé – à l'instar de la Confédération Paysanne 37 –  de participer à l'enquête publique sur la modification du PLUi (Plan Local d'Urbanisation intercommunal).

En effet, on y découvre que 130 ha de terres, classées jusque là comme « naturelles» y deviennent « zones d'urbanisation différée. »

Alors que les politiques actuelles visent plutôt à préserver les terres nourricières de l'artificialisation, que signifierait cette décision ?

Une observation un peu attentive montre que ces surfaces jouxtent la centrale nucléaire de Chinon... Cette « urbanisation différée » signifie en fait : «  futurs projets d'EDF », le texte du PLUi ne s'en cache d'ailleurs pas.

Ne va-t-on pas un peu vite en besogne en mettant la charrue avant les bœufs ?

Si EDF-SA a besoin de terres pour une nouvelle installation (deux réacteurs EPR supplémentaires ? une piscine géante de stockage de déchets nucléaires ? Ou tout ce qui lui semblera bon) qu'elle présente d'abord un projet, qu'elle fasse la preuve de l'utilité publique de celui-ci et qu'elle demande ensuite le déclassement des terres nécessaires (en obéissant aux règles de compensation).

Inutile d'ajouter que sur ces 130 ha, une douzaine d'entre eux hébergent des vignes classées AOC Chinon !

Nous n'oublions pas aussi que ce mépris des territoires se traduit par un détournement des espaces reconnus comme " Valeur Universelle Exceptionnelle" dans le cadre de l'inscription au Patrimoine de l'UNESCO. Or cette reconnaissance mondiale, pourrait bien être compromise si on faisait fi de cette valeur. C'est aussi toute l'activité touristique de La Loire qui pourrait en pâtir.

Nous en avons la conviction, le nucléaire est sale, dangereux, ruineux et EDF utilise à son profit l’article 5 du rapport de 1958 de l’OMS :

OMS - Organisation Mondiale de la Santé - 1958 - Rapport "Questions de santé mentale que pose l'utilisation de l'énergie atomique à des fins pacifiques" : "La solution la plus satisfaisante pour l'avenir des utilisations pacifiques de l'énergie atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à s'accommoder de l'ignorance et de l'incertitude" .


 

Groupe local Sortir du nucléaire-Touraine et collectif régional Sortir du nucléaire-Loire et Vienne.


 

Publié dans Actions locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article