Tritium suite

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Pas de polluants radioactifs dans notre eau potable ! Pétition CRIRAAD

Quand on lit la suite, il ne semble pas inutile de signer cette pétition...

 Contamination au tritium du réseau d'eaux pluviales

Une activité de tritium de 19 Bq/L, supérieure au seuil de décision (environ 8 Bq/L), a en effet été détectée le 25 janvier 2019 lors d’un prélèvement hebdomadaire des collecteurs du réseau d’eau pluviale (réseau SEO).
Suite à cette détection, différents prélèvements ont été réalisés en plusieurs points de SEO pour déterminer l’origine de la contamination. L’un des prélèvements réalisé le 30 janvier 2019 a donné une valeur de 1700 Bq/L, un autre réalisé le 2 février 2019 une valeur de 2300 Bq/L. (Valeur inférieure aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé qui fixe une valeur limite de 10 000 Bq/L pour le tritium dans l’eau de boisson.)

Roland Desbordes, physicien de formation, ancien président de la Criirad, conteste ces chiffres : « EDF fait référence à une norme très ancienne sur le tritium. Cela relève du mensonge. La  réglementation européenne applicable en France depuis 2015 fixe le seuil légal à 100 Bq/l. Ce qui est encore trop. Le Canada, par exemple, préconise pas plus de 20 Bq/l. » La suite ICI 


France 3 : Lot-et-Garonne : du tritium dans l'eau potable, faut-il s’inquiéter ?

blog  Médiapart  : Pollution radioactive en tritium de l'eau du robinet de Paris et d'Ile de France

 


 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article