La terre ou...

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Un EPR près de chez vous ?

Le réseau sortir du nucléaire dénonce ICI.

Pour Saint-laurent et Chinon, il y a rachat de terres agricoles : voir la Nouvelle République.

A Belleville, Le Berry Républicain :


Selon France 3, qui cite les exemples des centrales de Belleville-sur-Loire (Cher) et Chinon (Indre-et-Loire), EDF cherche déjà à acheter des terrains autour de ses sites pour y implanter éventuellement de nouveaux réacteurs.
"EDF achète, selon les opportunités, du foncier à proximité de ses sites industriels", a confirmé une porte-parole d'EDF. Il n'y a "aucun projet précis" actuellement mais les terrains pourraient servir un jour pour de "nouveaux moyens de production" nucléaires ou renouvelables, ou bien accueillir des équipes de démantèlement.
Des terrains ont été achetés par EDF près de la centrale de Belleville-sur-Loire (Cher). Ils pourraient avoir différentes fonctions mais sont "sans rapport" avec l'éventuel accueil d'un centre de stockage pour le combustible radioactif usé.
Les terrains récemment acquis par EDF à proximité de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher) ne serviront pas à la construction d’une « super-piscine » d’entreposage d’éléments combustibles de réacteurs nucléaires en fin de vie, que le site serait susceptible d’accueillir. Jean-Marie Boursier, le directeur de la centrale, l'a assuré lundi à la réunion de la commission locale d’information (CLI), à Cosne-sur-Loire (Nièvre).
La suite ICI.

Pas de nouvel EPR avant 2030 ?
Si le gouvernement ne se prononce pas avant 2025, ce calendrier a peu de chance de se concrétiser, d'autant que le futur modèle de réacteur EPR devra recevoir les autorisations nécessaires.
Durant l'été, le journal Les Échos avait dévoilé un rapport commandé par les ministères de l'Énergie et de l'Économie et rédigé par deux acteurs historiques du nucléaire, qui recommandait de lancer la construction de six EPR, avec un premier chantier dès 2025.
    
Mais plusieurs membres du gouvernement avaient à l'époque temporisé, à l'image du ministre de l'Économie Bruno Le Maire. "La sagesse recommande déjà d'attendre que l'EPR de Flamanville soit achevé avant de prendre des décisions", avait-il affirmé. Au ministère de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy a estimé lui aussi qu'"il faudrait déjà qu'EDF fasse la démonstration que l'EPR fonctionne, ce qui n'est pas encore le cas".

INFO JDD : Le Journal du Dimanche publie la note gouvernementale au sujet de la politique énergétique en France, préparée en vue de la feuille de route qui sera dévoilée au mois de novembre. Dans ce document, le gouvernement envisage de décider entre 2021 et 2025 s'il lancera la construction d'une "série" de réacteurs EPR.

Publié dans Actions locales, EDF, Epr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article