Fukushima: Tepco contraint de stopper la vente d'objets souvenirs

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Romandie :

Tokyo - L'exploitant de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima a décidé de suspendre la vente de pochettes en plastique décorées de photos du site ravagé après des protestations d'internautes outrés par ce commerce.

©AFP / 09 août 2018 10h09

Depuis le 1er août, Tokyo Electric Power (Tepco) commercialisait ces "objets souvenirs" dans une supérette du site, au prix de 300 yens (2,30 euros) les trois pochettes.

La compagnie avait lancé cette initiative pour répondre à la demande de travailleurs et visiteurs du site accidenté, devenu un lieu de renommée mondiale après la catastrophe du 11 mars 2011 provoquée par un énorme tsunami.

Auparavant, certains gardaient les reçus de la boutique en guise de souvenir pour les montrer à leurs famille et amis, selon un porte-parole interrogé par l'AFP.

Mais l'opération a tourné court, suscitant un tollé sur les réseaux sociaux.

La suite ICI.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article