Serpent de mer

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

La République du centre 29/08/17 :

Le 16 août dernier, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a ouvert une consultation relative à l’examen des dossiers de fabrication des équipements installés sur les réacteurs nucléaires, provenant de l’usine Areva du Creusot (Saône-et-Loire).

La raison : début 2015, l’ASN avait constaté des écarts lors de la fabrication de certains équipements nucléaires dans cette entreprise. Les pièces défectueuses sont au nombre de 80, réparties sur 21 réacteurs en France.

En région Centre-Val de Loire, les centrales de Dampierre-en-Burly (Loiret), Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) et Chinon (Indre-et-Loire) ont certains de leurs réacteurs qui sont équipés de ces pièces.

Il y a un an, EDF estimait que 79 des 80 irrégularités « n’ont pas de conséquence sur la sûreté ». Aujourd’hui, l’ASN en demande donc la preuve.

 

Publié dans Epr, EDF, areva, Actions locales

Commenter cet article