Quand la situation financière du nucléaire impacte les choix politiques généraux

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Corinne Lepage sur son Blog 03/05/16

Personne ne souhaite évidemment la faillite d'EDF. Mais, il est plusieurs moyens pour l'éviter. S'il s'agissait d'une entreprise classique, les dirigeants seraient remerciés et les actionnaires exigeraient une autre stratégie pour sortir l'entreprise du chaos vers lequel se dirige. Mais, il se trouve que l'actionnaire majoritaire est l'État, qu'il souhaite tout sauf une autre stratégie -même si officiellement, la baisse de la part du nucléaire est devenue un refrain-, qu'il ne peut ni juridiquement, ni financièrement renflouer massivement l'entreprise mais qu'il peut en revanche utiliser d'autres moyens. La seule difficulté est évidemment qu'il est en contradiction avec lui-même, tant sur le plan de la sûreté que sur celui de ses engagements communautaires et législatifs.

La suite ICI

Publié dans EDF

Commenter cet article