La réalité dépasse la fiction. L'ASN va-t-elle faire grève ?

Publié le par Sortir du Nucléaire 41

Voir à la fin de l'article

Actu environnement :

 

Nucléaire : l'ASN n'est pas satisfaite du budget accordé à la sûreté par l'Etat
Philippe Collet,

Le 16 février, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a rendu public son avis relatif au budget du contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France pour les années 2016 et 2017.

Si l'ASN "prend acte de l'effort consenti par le Gouvernement et le Parlement pour lui accorder 30 postes supplémentaires sur le triennal 2015-2017 et pour maintenir les crédits d'expertise de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire", elle déplore toutefois "que cet effort demeure insuffisant au regard des enjeux actuels ".

En conséquence, elle "réaffirme que le dispositif de contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection constitué de l'ASN et de l'IRSN doit être doté de moyens supplémentaires", conformément à ses demandes répétées effectuées depuis trois ans.

Les problèmes de l'EPR ne sont pas prioritaires

Dans ces conditions, l'ASN "donne la priorité au traitement des sujets comportant les enjeux les plus importants en termes de protection des personnes et de l'environnement". Elle précise que "faute d'effectifs suffisants, elle devra, dès 2016, privilégier le contrôle des installations et activités existantes au détriment des projets nouveaux". La menace est à peine voilée : l'étude des tests réalisés par Areva afin d'obtenir une autorisation dérogatoire pour la cuve de l'EPR n'est pas prioritaire aux yeux de l'Autorité…

Commenter cet article