Notre-Dame-des-Landes : Danger imminent sur un champ des possibles !

Publié le par Sortir du Nucléaire 41


Après un ajournement en décembre, le procès des quatre paysans historiques de Notre-Dame-des-Landes, se tiendra le 13 janvier au tribunal de Nantes. AGO-Vinci, agissant pour le compte de l’Etat, veut se débarrasser d’eux à coups d’astreintes journalières, de saisie et séquestration des troupeaux, et sans application de la trêve hivernale. En parallèle, les médias locaux font état de réservations massives par la gendarmerie dans les hôtels de la région en ce mois de janvier. Sous prétexte d’un aéroport dont l’inutilité n’est plus à démontrer, Etat et secteur privé veulent faire disparaître une démonstration qu’un autre projet, agricole et de société, peut être mis en place.

A Notre-Dame-des-Landes, paysans anciens et nouveaux utilisent cet espace pour créer, expérimenter, développer des projets qui ouvrent le champ des possibles en agriculture (voir le dossier de Campagnes solidaires joint). Loin de l’agrobusiness qui veut se passer de paysans, ils démontrent chaque jour que notre métier peut et doit être au cœur des sociétés. Au-delà, le combat qui se mène contre l’aéroport est celui de la sauvegarde des terres agricoles qui disparaissent au profit de grands projets inutiles et imposés.

La Confédération paysanne est mobilisée aux côtés des habitants de Notre-Dame-des-Landes. Une grande manifestation se tiendra samedi 9 janvier à Nantes, et un rassemblement de soutien sera organisé le 13 janvier devant le tribunal. Nous ne laisserons pas détruire encore des terres agricoles, et nous ne laisserons pas balayer à coups de bulldozers et de gaz lacrymogènes l’espoir qui vit au quotidien à NDDL.

Publié dans NDDL

Commenter cet article